Presse

« Dans ses documentaires OCEANS, la Voix des Invisibles, la réalisatrice malouine Mathilde Jounot décrypte les nouveaux enjeux sur les océans à travers la parole des gens de mer.Dans le 3e Opus « une drôle de guerre », elle met en lumière les intérêts qui se cachent derrière l’éolien offshore ». Agendaou 2021

« Les pêcheurs ont des solutions, il était temps qu’ils parlent », affirme la réalisatrice Mathilde Jounot. Son film Océans, la voix des invisibles sorti début 2016 alertait, courageusement, sur le jeu des puissances financières dans la gestion environnementale des océans. Trois ans après, « ce 2e volet parle des citoyens qui s’organisent face à ces menaces. Il regroupe des alternatives, à partage ». Le Marin 2019

« Édifiant, le film d’investigation Océans, la voix des invisibles, de Mathilde Jounot, montre les motivations troubles des ONG environnementalistes se positionnant pour la sauvegarde des océans et des poissons ». Le Marin 2016

« Le 24 mars 2016, les télévisions bretonnes diffusaient le documentaire « Océans, la voix des invisibles ». Pour la première fois sur écran le public pouvait découvrir les jeux de pouvoirs qui se jouent dans les coulisses des évènements internationaux où des ONG autoproclamées représentantes de la « société civile » s’approprient les outils d’expression démocratiques au profit d’acteurs du privé ». Fondation Prometheus 2016

« Océans, la voix des invisibles nous révèle un phénomène édifiant: la privatisation du milieu maritime ». ArMen 2016

« La mer, les pêcheurs, l’environnement et… la finance. Ce documentaire propose une nouvelle lecture des intérêts en jeu autour de la pêche et de la conservation des espèces maritimes. Qui veut s’accaparer la mer? A quel prix? La défense de l’environnement serait-il parfois un prétexte pour que des intérêts financiers lointains puissent avancer des pions? ». Mer et Marine 2016